Accueil / Articles / Comment faire face aux problèmes d'équilibre post-AVC ?
How to deal with post-stroke balance problems?

Comment faire face aux problèmes d'équilibre post-AVC ?

L'accident vasculaire cérébral (AVC) peut toucher n'importe qui, quel que soit son âge, et c'est souvent un événement qui change la vie. La plupart des survivants d'un AVC rencontrent des problèmes de santé à long terme par la suite. Les problèmes de mobilité et de stabilité sont recensés parmi les plus courants et par la même occasion,les plus difficiles.

Il n'est pas facile de se remettre d'un accident vasculaire cérébral (AVC) et le fait de ne pas pouvoir se tenir debout de manière stable peut être décourageant. Cet article a pour but de rassurer les survivants d'un AVC et de vous donner les meilleures idées pour améliorer votre stabilité après un AVC.

Qu'est-ce qu'un AVC ?

L'accident vasculaire cérébral est une urgence médicale grave qui touche chaque année 15 millions de personnes dans le monde [1]. Votre cerveau, tout comme l'ensemble de votre corps, a besoin de l'oxygène transporté par le sang pour fonctionner. Un accident vasculaire cérébral (AVC) se produit lorsque l'approvisionnement en sang d'une partie du cerveau est interrompu par un caillot ou une rupture de vaisseau sanguin. En conséquence, les cellules cérébrales de la région touchée peuvent cesser de fonctionner ou simplement mourir. Il peut en résulter des lésions cérébrales à court ou à long terme. Les conséquences d'un accident vasculaire cérébral sont variées, mais de nombreux patients sont confrontés à des problèmes de mobilité et de stabilité à un certain degré [2]. De multiples symptômes peuvent affecter votre équilibre, tels que des vertiges, une déficience musculaire, des problèmes de vue et des tremblements. La récupération de l'équilibre après un AVC est donc un processus très complexe et délicat.

Il n'existe pas de solution unique.

Chaque survivant d'un AVC est confronté à des problèmes uniques qui nécessitent une approche individuelle. De plus, les patients et leurs symptômes évoluent dans le temps, la solution doit donc évoluer avec eux. Nous recommandons ici les solutions les plus universelles aux problèmes de mobilité, de stabilité et d'équilibre post-AVC.

Quelles sont les meilleures solutions pour améliorer votre équilibre après un AVC ?

1. Kinésithérapie

L'approche moderne de la kinésithérapie est remarquablement efficace pour la rééducation post-AVC. Les kinésithérapeutes savent que votre cerveau a le merveilleux potentiel de se reconnecter. C'est ce qu'on appelle la neuroplasticité.

En termes simples, la neuroplasticité vous permet d'apprendre, y compris des compétences nécessitant un mouvement. Grâce à ce processus, lorsqu'une partie de votre cerveau a été touchée par un accident vasculaire cérébral et qu'elle est dysfonctionnelle, une autre région peut reprendre son rôle. L'établissement de nouvelles connexions entre les neurones nécessite du travail et de la répétition. Heureusement, les chercheurs montrent que même une heure et demie d'exercice, 3 à 5 fois par semaine, peut améliorer considérablement votre équilibre et votre marche [3]. Il sera encore plus efficace si votre régime d'exercices est adapté à vos besoins par un kinésithérapeute compétent.

Qui plus est, de nouvelles thérapies (ainsi que d'anciennes thérapies et des thérapies réadaptées) adaptées avec succès à des fonctions corporelles et à des régions cérébrales spécifiques deviennent disponibles. Un exemple impressionnant est la thérapie vestibulaire, qui consiste en des exercices simples et répétitifs pouvant soulager les vertiges post-AVC chez 90 % des patients [4,5].

Le processus de création de nouvelles connexions entre les neurones du cerveau ne se fait pas du jour au lendemain, et il faut beaucoup de persévérance et de répétition. C'est pourquoi, au cours d'une séance de kinésithérapie, on vous demandera de répéter patiemment des mouvements qui requièrent votre effort et votre conscience. Une telle rééducation stimulera la neuroplasticité et votre cerveau réorientera pas à pas l'activité affectée vers ses parties pleinement fonctionnelles [6]. En fonction de la gravité de vos problèmes, la rééducation peut prendre des mois, voire des années. Il est donc important de se rappeler que votre patience et votre attitude sont la véritable clé de votre guérison.

2. Dispositif d'assistance bien adapté

La kinésithérapie est sans aucun doute votre meilleure chance d'améliorer votre équilibre et votre mobilité post-AVC. Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez lutter contre la marche pendant votre période de récupération. Divers dispositifs d'assistance peuvent vous aider à vous sentir stable et confiant tout en vous donnant l'autonomie nécessaire pour vous déplacer.

Les cannes de marche sont très populaires parmi les survivants d'un AVC en raison de leur efficacité à fournir un soutien physique. En outre, elles peuvent améliorer votre démarche (façon de marcher), votre vitesse de marche et la longueur de vos pas [7]. Cependant, tous les types de cannes ne sont pas forcément adaptés à vos besoins.

Les recherches montrent que les cannes à quatre pieds sont plus efficaces comme aides à l'équilibre que les cannes ordinaires [8] chez les survivants d'un accident vasculaire cérébral qui souffrent d'une semi-paralysie (hémiplégie) ou d'une faiblesse d'un côté du corps (hémiparésie). Le problème des cannes quadripodes c’est qu'elles doivent être soulevées à chaque pas. Lorsqu'on les soulève, son utilisateur ne peut s'y appuyer. Cela présente un risque de déséquilibre et provoque une peur de tomber.

Lorsqu'ils se remettent d'un accident vasculaire cérébral, les patients ont besoin d'un soutien continu en matière d'équilibre. La Wheeleo® a été conçue de manière à ne pas nécessiter de levage. Le déambulateur-cane possède quatre grandes roues et un point d'équilibre central, ce qui permet un flux et un soutien continus. Cette conception fonctionne parfaitement pour les patients post-AVC en leur offrant une stabilité exceptionnelle tout en facilitant leur mobilité (regardez un témoignage d'un survivant d'un AVC) . Wheeleo® augmente également avec succès la vitesse de marche des patients hémiplégiques [9], ce qui les motive à se rétablir.

Les exosquelettes et les orthèses sont d'autres dispositifs d'assistance qui pourraient aider à gagner en stabilité après un AVC. Une fois que le patient a retrouvé sa capacité de marche, les orthèses facilitent une position plus favorable et permettent ainsi une marche spontanée [10, 11]. Dans l'ensemble, il est important de se rappeler que tout dispositif d'assistance doit être personnalisé en fonction de vos besoins pour donner les meilleurs effets. 

3. Activité régulière

La kinésithérapie est très importante, mais pour traverser la convalescence en douceur, vous devez également envisager d'autres formes de mouvement. Les survivants d'un AVC déclarent que leur santé physique et mentale est améliorée lorsqu'ils sont actifs dans leur vie quotidienne [12]. N'oubliez pas d'adapter vos activités à ce qui fonctionne pour vous. Il n'est pas nécessaire que ce soit difficile ! Le simple fait de s'asseoir dans son lit peut être une excellente activité si elle est répétée plusieurs fois. Vous pouvez aussi faire le ménage, vous promener et monter les escaliers. Si vous vous surmenez, cela pourrait annuler les effets positifs de votre mouvement [13].

En fonction de vos problèmes de stabilité et de mobilité, l'utilisation d'un déambulateur-canne peut être un excellent moyen de rester actif. Wheeleo® a été conçue pour vous permettre de devenir facilement indépendant pendant votre convalescence. Grâce à son aspect moderne, il convient à tout le monde, quel que soit l'âge. L'accident vasculaire cérébral pouvant également toucher les jeunes, Wheeleo® est une aide à la marche idéale pour garder votre confiance en vous. La récupération après un accident vasculaire cérébral montre votre force, et Wheeleo® soutient cela grâce à son design puissant.

Vous n'êtes pas seul

Commencer à utiliser des appareils d'assistance, suivre une kinésithérapie personnalisée et faire des mouvements quotidiens peut sembler très difficile au début de votre chemin vers la guérison. L'AVC affecte chaque personne différemment, mais il est important de se rappeler que vous n'êtes pas seul. La famille, les amis, les médecins et les groupes de soutien aux survivants d'un AVC peuvent vous aider à rester motivé [14]. N'hésitez pas à leur tendre la main. La récupération prendra du temps et de la patience, mais leur soutien et leurs encouragements à continuer vous garantiront une amélioration de votre stabilité et de votre mobilité.

Soyez motivé par les patients qui utilisent Wheeleo® :

· Regardez le témoignage d'un survivant d'une attaque cérébrale

· Découvrez comment Wheeleo(r) profite aux patients atteints d'hémiplégie.

Lire la suite :

· https://www.stroke.org.uk/effects-of-stroke

·

0 commentaires

Laisser un commentaire:

Français
Français
Français